Nos compétences, nos valeurs pour mieux vous accompagner.

Les DIV expriment ici leur avis de professionnelles de la nutrition.

 

 


Les fruits et les légumes, leur valeur en phytomicronutriments


Les vertus de l’eau, des vitamines et minéraux, apportés par les fruits et les légumes, sont en général assez bien connues. Autre élément caractéristique de ces aliments, les fibres méritent que l’on rappelle leurs nombreux effets favorables au bon fonctionnement de l’organisme:
-Action sur le transit (aide pour aller à la selle/prévention de la constipation)
-Action sur la flore intestinale
-Action sur la satiété
-Action sur le cholestérol et le diabète
-Action sur le cancer en fixant certaines matières toxiques et en empêchant leur absorption
Il existe encore de nombreuses autres substances appelées phytomicronutriments présentes dans les fruits et les légumes. Celles-ci ont des vertus bien spécifiques que nous allons présenter dans cet article.


Les phytostérols:
On en trouve dans les fruits et légumes, plus particulièrement dans les choux de Bruxelles, le chou fleur, l’orange et la pomme. Leur action principale est celle de diminuer le « mauvais » cholestérol (appelé LDL). Voilà pourquoi, les pommes sont bonnes à croquer lorsque l’on a trop de cette graisse dans le sang. D’ailleurs, certains produits du commerce sont enrichis en phytostérols (margarine, boisson) avec la mise en valeur de leur action sur le cholestérol.

Les glucosinolates :
Leur source principale vient de la famille des crucifères (chou, chou fleur, brocoli, chou de Bruxelles, radis). Des effets protecteurs contre le cancer ont été mis à jour chez les animaux. Leur action sur certains enzymes permet des mécanismes de protection.

Les caroténoides:
Ces substances sont les précurseurs de la vitamine A, on les appelle lycopène, alpha carotène, béta carotène… Les fruits et légumes en contenant le plus sont de couleur vive, comme les carottes, le poivron rouge, la tomate.
Le lycopène de la tomate agit favorablement contre le cancer de la prostate. Cette substance n’est pas sensible à la chaleur et c’est sous cette forme (sauce tomate, soupe) qu’elle est le plus utile à notre organisme.

Les polyphénols:
Leurs noms sont un peu complexes: acides phénoliques, flavonoïdes (dont les anthocyanes, les catéchines)…. 41% de nos apports proviennent des fruits (plus particulièrement des kakis, cerises et pommes), 33% des boissons (vin, thé, café) et 11% des légumes (oignon surtout). Bonne nouvelle, le chocolat apporte également des polyphénols. Ces substances, tout comme les caroténoïdes, sont ce que l’on appelle des antioxydants (empêchent les processus d’oxydation dans notre organisme).
De nombreuses autres substances pourraient être nommées et peut-être même encore à découvrir. Mais d’une manière générale, leurs actions ont des effets protecteurs sur les cancers, les maladies cardiovasculaires entre autres.

Pour le groupe DIV, Christine Sandoz, avril 2008

Diététicien-ne-s diplômé-e-s ES/HES Vaud - Site Internet créé par Ways