Nos compétences, nos valeurs pour mieux vous accompagner.

Les DIV expriment ici leur avis de professionnelles de la nutrition.

 

 


À bon entendeur (ABE) : « Mettons la protéine avant les bœufs ! » du 19 mars 2019

 

ABE propose une émission traitant des effets de la viande sur notre santé et le climat. L’élevage animalier est responsable d’une importante partie des gaz à effet de serre présent dans l’atmosphère, ce qui contribue au réchauffement climatique. Quant à la viande, rouge en particulier, elle présente un facteur de risques pour certaines pathologies. En Suisse, notre consommation de viande s’élève à plus de 50kg par an et par habitants ce qui correspond à presque 3 fois plus que les quantités recommandées (par la SSN = Société Suisse de Nutrition). Quelles sont donc les alternatives possibles pour remplacer la viande ?

Des invités sont à l’honneur durant ces 35 minutes d’émission afin de s’exprimer sur le sujet dont, entre autres :

La diététicienne Tania Lehmann vient donner son avis sur les produits enrichis en protéines (hyper protéinés) présent dans le commerce.

Le chef cuisinier en diététique Pascal Aubert propose trois plats protéinés cuisinés avec des ingrédients alternatifs à la viande.

 

À retenir

Le message à retenir n’est pas de stopper forcément sa consommation de viande mais de davantage la limiter.

Les alternatives à la viande en termes d’apport protéique sont :

Le poisson

Les œufs

Le fromage

Les substituts à base de Quorn

Le tofu

Les céréales et légumineuses combinées

Il est recommandé de consommer de la viande 2 à 3 fois par semaine « pour une alimentation durable et pour assurer une saine diversité des sources de protéines ».

 

http://www.sge-ssn.ch/fr/toi-et-moi/les-denrees-alimentaires/aliments/viande-poisson-oeufs-tofu/

 

Les aliments enrichis en protéines sont intéressants pour les personnes dénutries, pour les personnes sportives pris sur une courte durée ou pour compléter un apport en protéines.  La population suisse en général et en bonne santé, n’a donc pas forcément l’utilité de ces produits. Si vous avez des questions à ce sujet, il est possible de faire recours à une diététicienne ASDD qui pourra adapter les conseils à votre situation et vous permettre de développer un regard critique face à toutes ces nouvelles denrées présentes sur le marché.

 

https://pages.rts.ch/emissions/abe/10192178-mettons-la-proteine-avant-les-boeufs.html

 

Diététicien-ne-s diplômé-e-s ES/HES Vaud - Site Internet créé par Ways